Banque

Carte bancaire de magasin : les tenants et aboutissants

carte cora magazin

Plusieurs magasins émettent leurs propres cartes de crédit. Ces dernières permettent de payer les achats à leurs guichets. Ce sont initialement des moyens de fidélisation, mais les fonctionnalités ont été élargies. Découvrez-en davantage dans cet article.

Carte privative permettant de payer au comptant ou à crédit

À l’instar de la carte Cora, les modèles émis par les magasins sont destinés à une utilisation interne. Les enseignes de la grande distribution les donnent aux clients qui passent régulièrement à leurs guichets. Les cartes permettent avant tout de régler les achats au comptant. Cela dit, certains groupes suggèrent également des paiements en différé. Cet avantage vise principalement à fidéliser la clientèle.

Le titulaire de l’une de ces pièces magnétiques sait pertinemment qu’il peut dépasser son budget et régler ses dettes plus tard. Pour cette formalité, il lui faut approvisionner le compte lié à la carte. Ce système donne droit à différents avantages, tels que l’accès à certaines remises ou le tirage au sort. Bref, il s’agit d’une manière de mobiliser toute une communauté regroupée autour d’une enseigne commerciale. Chaque membre bénéficie d’un cadeau ou d’un bonus qui développe le sentiment d’être un privilégié.

Quelques conditions pour la délivrance des cartes de magasin

Les cartes de magasins sont les propriétés de leur émetteur. Chaque enseigne peut les attribuer selon son bon vouloir. Généralement, ce sont les clients les plus fidèles qui en bénéficient, mais tout le monde peut prétendre à ce privilège. Il suffit d’effectuer un achat d’un certain montant pour accéder à ce système. Le magasin demande quelques renseignements sur le titulaire. Il lui faut notamment connaître la profession, le niveau de revenu ainsi que la périodicité des rentrées d’argent.

L’émetteur cherche en quelque sorte à sonder la crédibilité avant d’accorder le sésame à un client. Les personnes sous la coupe d’une interdiction bancaire ou enregistrée dans le fichier central des familles surendettées sont naturellement exclues. Quoi qu’il en soit, le magasin prend la peine d’expliquer le fonctionnement de sa carterie avant que l’abonné signe le contrat d’adhésion.

Deux sortes de crédits proposés avec la carte de magasin

L’offre associée à une carte de magasin change d’un prestataire à l’autre. Certaines enseignes suggèrent exclusivement le crédit classique. Le titulaire peut acheter et fera le règlement en différé. C’est la forme la plus simple qui n’exige pas un engagement lourd. Par contre, il faut justifier une bonne solvabilité pour en bénéficier. Puis, il y a les crédits renouvelables. C’est tout un cycle qui recommence selon une périodicité précise.

Après avoir honoré ses dettes, le client dispose d’un montant directement disponible sur sa carte. Il pourra les dépenser à sa guise dans les guichets de l’enseigne. Puis, il faudra s’acquitter du passif avant de bénéficier d’une autre somme sur son compte. De manière générale, le contrat prend effet une année renouvelable par tacite reconduction. La résiliation devrait se faire 3 mois avant la signature d’un autre accord. Il faut envoyer un courrier postal ou faire une restitution en main propre, mais il faudra joindre la carte magnétique.